LIEU HISTORIQUE

Abbaye-aux-Bois ou Monastère de Notre-Dame-aux-Bois

Abbaye

Adresse : 16 Rue de Sèvres, 75007 Paris, France

« Cette communauté, de l’ordre de Cîteaux, doit son origine à des religieuses annonciades de l’ordre de Saint-François, qui vinrent de Bourges à Paris, et s’établirent, en 1637, dans la rue des Saints-Pères, où elles obtinrent la permission de célébrer l’office divin. Dans la suite, elles achetèrent un emplacement rue de Sèvres, où elles érigèrent un monastère qu’on appela d’abord des Annonciades des dix vertus de Notre-Dame. Mademoiselle d’Orléans, qui avait déjà donné deux mille livres de rente à ces religieuses, fonda ce monastère, qui fut entièrement construit, en 1643, et dédié la même année par Dom Benoît Brachet, prieur de l’abbaye Saint-Germain. La communauté se dispersa en 1654. La maison fut achetée 50.000 écus par les religieuses de la Franche-Abbaye de Notre-Dame-aux-Bois, qui avait été fondée en Picardie, en 1202, par Jean, seigneur de Nesle, châtelain de Bruges.

Ces religieuses avaient habité pendant près de quatre cent cinquante ans le lieu de leur premier établissement, lorsqu’en 1650, incommodées par le passage continuel des troupes et par les incursions des ennemis, elles le quittèrent pour se retirer à Compiègne. Grâce à la protection d’Anne d’Autriche, elles obtinrent, quatre ans après, l’autorisation de venir s’établir à Paris, où elles achetèrent, comme nous venons de le dire, l’établissement des Annonciades-de-Saint-François. Elles ne considéraient la maison de Paris que comme un hospice, et conservaient toujours le désir et l’espoir de retourner aux lieux où leur communauté avait été fondée. Après la publication du traité de paix des Pyrénées, plusieurs d’entre elles s’y transportèrent pour relever de ses ruines leur ancien monastère, mais un incendie consuma l’église et les lieux réguliers. Il fallut bien dès lors qu’elles ne songeas sent plus qu’à la maison de Paris, dans laquelle on transféra le corps et le titre de l’abbaye Notre-Dame-aux-Bois, en 1667.

Ce fut Marie de Launoy qui, pendant tous ces temps de troubles, gouverna la maison et qui eut le titre d’abbesse depuis 1623 jusqu’en 1684. Les services qu’elle rendit, la régularité, l’ordre qu’elle fit régner dans la communauté, ont rendu longtemps sa mémoire chère à celles qui lui ont succédé dans son titre. Marie-Madeleine de Chaulmes, sa petite-nièce, qui avait été pendant trente ans sa coadjutrice, lui succéda et ne lui survécut que deux ans. Marguerite Mouchi de Montcaurel eut ensuite le titre d’abbesse jusqu’en 1715. On doit à Marie Anne de Harlay les réparations qui s’exécutèrent dans plusieurs bâtiments qui tombaient en ruines. On lui doit aussi la nouvelle église qui fut bâtie en 1718, et dont la première pierre fut posée par Madame, veuve de Philippe de France, duc d’Orléans.

Cette maison a été supprimée en 1790, et son église est devenue, en 1802, la première succursale de Saint-Thomas-d’Aquin. Les tableaux qui s’y trouvent sont, au-dessus du maître-autel, une Assomption, un Christ par Lebrun, une Descente de Croix, une sainte Famille, sainte Catherine de Sienne, sainte Madeleine, et un portrait de madame de La Vallière.

On sait qu’une partie des bâtiments de l’Abbaye-aux-Bois est encore habitée par des dames réunies en communauté. Cette maison a acquis de nos jours beaucoup de célébrité à cause des personnages qui s’y ré unissent dans les salons de madame Récamier. Le duc de Doudeauville, MM. de Matthieu de Montmorency, Chateaubriand, Ballanche, ont fait long-temps partie de ces réunions. « Aujourd’hui, dit M. Nodier, les saintes filles n’habitent plus qu’une partie de la Sainte maison, mais la protection divine sous laquelle elles l’avaient placée ne l’a pas abandonnée. On s’y occupe comme autrefois d’œuvres de charité; on y entend comme autrefois des voix fortes et solennelles qui attestent la grandeur de Dieu, celles de Chateaubriand et de Ballanche; on y reconnaît, comme autrefois, une patronne pleine de grâce. »

Source : J. de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Ed P. M. Pourrat frères, 1839-1841, Paris.

Abbaye-aux-Bois