LIEU HISTORIQUE

Cimetière des Innocents (Disparu – Emplacement)

Cimetière

Adresse : 4 Place Joachim du Bellay, 75001 Paris, France

« Le cimetière des Innocents, consacré depuis un temps immémorial à la sépulture d’une partie des habitants de Paris, était à cette époque le seul réceptacle de la dépouille mortelle des habitants de vingt-deux paroisses. Le voisinage, infecté par les exhalaisons méphitiques, était devenu d’une insalubrité dangereuse. Depuis fort longtemps les habitants de ce quartier élevaient des plaintes continuelles pour obtenir la translation du cimetière.

En 1724, 1737, 1746 et 1755, ils présentèrent à ce sujet de pressantes suppliques au gouvernement. Le parlement fit faire plusieurs enquêtes par des gens de l’art, et enfin, en 1780, le lieutenant de police chargea spécialement d’en donner leur avis les physiciens Cadet de Vaux et Fontane, qui signalèrent hautement les dangers de conserver ce cimetière au centre de la capitale. Cadet de Vaux, inspecteur général de la salubrité de la ville, publia même, en 1785, un mémoire à cette occasion. Enfin, le conseil d’État ordonna , par un arrêt du 9 novembre 1785, que le cimetière des Innocents serait converti en un marché public. Au commencement de l’année suivante, l’archevêque de Paris donna son consentement pour cette suppression.

Il fut décidé que le cimetière serait détruit, le terrain creusé à la profondeur de cinq pieds, et les ossements transportés dans les carrières souterraines de la plaine de Montrouge. La maison de la Tombe-Isoire, située à. peu de distance de la barrière d’Enfer, fut achetée et disposée
pour servir d’entrée à ces catacombes parisiennes. »

Source : J. de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Ed P. M. Pourrat frères, 1839-1841, Paris.

Source photographie : n°1 : Theodor Josef Hubert Hoffbauer, Le cimetière des Saint-Innocents vers 1550, gravure, fin XIXème siècle.

cimitiere-des-innocents