LIEUX HISTORIQUE

Collège de Boncourt (Disparue)

Collège

Adresse : 21 Rue Descartes, 75005 Paris, France

«Pierre de Bécoud, chevalier, seigneur de Fléchinel, affecta, en 1357, une maison située sur la montagne Sainte-Geneviève, et quelques dîmes qu’il avait en Flandre, à l’établissement et dotation d’un collège « pour huit pauvres escoliers étudiants en logique et philosophie, qui auront chacun 4 sols par semaine ; lesquels doivent être pris et élus, toutes fois que le cas si offerra, en le évesquié de Thérouenne, excepté ce qu’il y a dudit évesquié au pays de Flandre. » Ces bourses devaient être à la nomination de l’abbé de Saint-Bertin, à Saint-Omer, et de celui de Saint- Eloi dans le diocèse d’Arras. Le collège reçut le nom du fondateur, qui fut depuis altéré et changé en celui de Beaucourd, Bécourt, et enfin Boncourt.

Le 18 novembre 1357, les deux abbés désignés par le seigneur de Fléchinel rédigèrent les statuts du collège de Boncourt. « Ils veulent que les boursiers estudient aux arts et en philosophie, et que pour estre admis ils n’aient pas plus de 50 livres parisis de rente en bénéfice ou de patrimoine. Ils leur assignent à chacun 4 sous parisis par semaine. Ils les logent deux à deux dans chaque chambre, et leur imposent l’obligation de dire le petit office de la Vierge. Ils leur permettent d’aller aux sermons qui se faisoient en latin en faveur des escoliers. Ils leur deffendent d’avoir ni colombier, ni escurie, et de nourrir des chiens ou des oiseaux sales, comme pigeons et tourterelles. Chacun, à son entrée, se fournira d’un lit garni et de vaisselle d’estain, qui demeureront au collège quand il en sortira. Après sept ans au plus les boursiers seront congédiez, pour faire place à d’autres. Dans la suite, si les revenus du collège augmentent, on pourra y establir un prestre chapelain, tiré du diocèse de Thérouanne (3). » En 1668, ces règlements furent changés par les abbés de Saint-Bertin et de Saint-Eloi.

Le collège de Boncourt, qui était de plein exercice, eut pour principal, en 1538, le célèbre Pierre Galland, depuis recteur de l’Université, et professeur d’éloquence et de grec au collège Royal. Galland, qui eut pour successeurs dans la principalité son neveu et son petit- neveu, s’appliqua à faire régner dans son collège une exacte discipline, et à faire fleurir l’enseignement par le choix des professeurs. Il reconstruisit en outre une partie des bâtiments. Cet établissement a eu plusieurs maîtres assez célèbres. Je citerai Bossulus, qui, après avoir enseigné dans l’Université de Paris avec une certaine réputation, devint le précepteur de l’infortuné D. Carlos, fils aîné de Philippe II, et Pierre Marcassus, régent de troisième, en 1617. Ce savant, fort inconnu aujourd’hui, est l’auteur d’un assez grand nombre de romans, de poésies, de traductions, qu’on ne lisait pas, même de son temps ; il quitta sa classe pour faire l’éducation du marquis du Pont de Courlay, neveu de Richelieu.

Le collège de Boncourt s’acquit, au XVIe siècle, une grande célébrité par ses représentations théâtrales. Étienne Jodelle, après avoir fait représenter sa tragédie de Cléopâtre captive à l’hôtel de Reims, la fit jouer de nouveau au collège de Boncourt (1552), en présence de Henri II. Jodelle lui-même jouait le rôle de Cléopâtre ; les autres rôles étaient remplis par des poètes de ses amis.

Le collège de Boncourt compta au nombre de ses pensionnaires Voiture, et le comte d’ Avaux, ministre d’État, l’un des plénipotentiaires du traité de Munster.

Au mois de mars 1638, Louis XIII unit ce collège et celui de Tournai au collège de Navarre, mais celui de Boncourt conserva son nom. On communiquait de cet établissement au collège de Navarre par une galerie qui traversait la petite rue Clopin. La maison du seigneur de Fléchinel est occupée aujourd’hui par les bureaux de l’École Polytechnique.

Source : J. de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Ed P. M. Pourrat frères, 1839-1841, Paris.

Source photographie : n°1 : O. Truschet et G. Hoyau, Plan de Paris sous le règne de Henri II , vers 1550, Gallica.

college-de-boncourt