LIEUX HISTORIQUE

Collège de Cambrai ou des Trois-Évêques (Disparu)

Collège

Adresse : 81-121 Rue Saint-Jacques, 75005 Paris, France

Emplacement approximatif

« Ce collège doit son nom aux trois évêques qui concoururent par leurs exécuteurs testamentaires à sa fondation. Guillaume d’Auxonne ou Guy d’Aussonne évêque de Cambrai sentant sa fin approcher chargea en 1344 par son testament Hugues de Pomare évêque de Langres d’effectuer le projet qu’il avait eu d’établir un collège dans sa maison vis-à-vis le cloître de Saint- Jean-de-Latran. Hugues prévenu par la mort laissa l’ouvrage imparfait. Dans le même temps mourut Hugues d’Arci archevêque de Reims dont le dessein avait été de faire construire aussi un collège. Les exécuteurs testamentaires des trois prélats se réunirent et établirent celui de Cambrai sur l’emplacement de la maison léguée par Guillaume d’Auxonne. L’acte qui contient cette fondation et les statuts est de l’an 1348. Six boursiers élèves furent établis dans ce collège pour étudier deux dans la faculté des arts deux dans celle de droit et deux dans la faculté de théologie ; ils devaient être choisis dans les diocèses de chacun des fondateurs et à défaut dans les diocèses voisins.

En 1612 Louis XIII acheta le collège de Cambrai pour faire élever de nouveaux bâtiments au collège de France fondé par François Ier. Il fut stipulé dans l’acte qu’après l’achèvement de l’édifice le principal et les boursiers y seraient logés; que la chapelle leur appartiendrait; qu’on leur donnerait 1000 livres de rente en dommages-intérêts et enfin qu’on n’abattrait leur maison que jusqu’à la grande porte d’entrée de manière à ce qu’ils pussent continuer à y demeurer jusqu’à ce que le bâtiment qu’on leur destinait fût en état de les recevoir. Cette portion d’édifice fut conservée plus longtemps qu’on ne l’avait cru parce qu’alors le collège de France ne fut pas fini et les boursiers de celui de Cambrai y demeurèrent jusqu’à leur réunion en 1763. Deux professeurs de la faculté de droit et le professeur de droit fiançais dont la chaire avait été fondée en 1680 par Louis XIV pour dédommager le collège de ses pertes donnèrent des leçons dans le collège de Cambrai jusqu’à la construction des nouvelles écoles près de Sainte-Geneviève. Ce collège fut entièrement démoli en 1774 pour l’achèvement du collège de France. »

Source : J. de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Ed P. M. Pourrat frères, 1839-1841, Paris.

Source photographie : Gallica, Plan du quartier du Collège royal et du Collège de Cambrai, à Paris, au XVIIIe siècle.

Collège de Cambrai ou des Trois-Évêques ( Disparu )