LIEU HISTORIQUE

Collège de Dace (Emplacement – Plaque)

Moyen Âge

Collège de Dace ( Emplacement – Plaque )

Adresse : 8 Rue de la Montagne Sainte-Geneviève, 75005 Paris, France

« Un intérêt particulier s’attache à ce petit collège : c’est, à ce qu’on croit, le premier qui ait été établi à Paris.

Sa fondation fut amenée par les rapports qui s’établirent entre les chanoines de Sainte-Geneviève et le Danemarck, lorsque Guillaume, sous-prieur de cette abbaye, et trois de ses confrères, allèrent, au XII siècle, établir dans l’île d’Eschil la réforme de leur ordre. Il parait que plusieurs Danois étaient venus étudier à Paris avant le départ de Guillaume, et il est à peu près certain, d’après quelques lettres d’Étienne de Tournai, abbé de Sainte-Geneviève, que vers 1147 il existait à Paris un collège où ils demeuraient et étudiaient ensemble. Telle est l’origine probable du collège de Dace.

On lit dans un titre de 1384, qu’en 1275, un docteur du pays de Dace ( le Danemarck ) donna une maison près de celle des Carmes pour les écoliers du royaume de Dace. Dans un livre d’imposition de 1380, figurent les écoliers de Dampnemark, autrement dits de Suesse, pour leur maison qu’ils tiennent de Sainte Geneviève, suivant l’accord fait avec l’ Université tenant à l’hôtel du Chatel-Rouge.
Le collège de Dace ou des Danois était situé d’abord dans un hôtel de la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève; en 1380, il fut établi dans un autre bâtiment de la même rue. Le premier tombant en ruine, Jean Basse, Danois, seul boursier se trouvant alors dans le collège, le vendit aux Carmes, qui agrandissaient alors leur couvent.

En 1430, les écoliers du collège de Dace cédèrent leur maison à ceux du collège de Laon dont ils étaient voisins, et en reçurent une autre située près du Petit Pont, dans la rue Galande. On voit dans l’acte d’échange passé sous la la prévôté de Paris, le 30 août, que le collège de Dace était vide et inhabitable.

En l’an 1429, l’abbé et le couvent de Sainte-Geneviève, faute de paiement de certaine rente due sur ladite maison de Dace, la firent mettre en criées au Châtelet; que les écoliers du collège de Laon y formèrent opposition pour la conservation des sommes qui leur étaient dues, et que, pour en éviter la perte, ils payèrent à l’abbaye de Sainte-Geneviève tout ce qui lui était dû, et par ce moyen, .devinrent seigneurs et propriétaires dudit collège de Dace; que cependant, pour le bien de la paix, ils délaissent à toujours, perpétuellement. »

Source : J. de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Ed P. M. Pourrat frères, 1839-1841, Paris.

Photo : MBZT

college-dace