LIEUX HISTORIQUE

Collège de Saint-Michel, de Chanac ou de Pompadour (vestiges)

Collège

Collège de Saint-Michel, de Chanac ou de Pompadour (vestiges)

Adresse : 10 Rue de Bièvre, 75005 Paris, France

« Le collège de Chanac, de Saint-Michel ou de Pompadour, rue de Biévre, fut fondé sous l’invocation de saint Michel, peu avant l’année 1348, par Guillaume de Chanac, originaire du Limousin, évêque de Paris, qui donna sa maison de la rue de Bièvre, cent livres de rente, des ornements pour la chapelle et des livres pour la bibliothèque. Les biens qu’il avait légués ne suffisant pas à l’entretien des dix ou douze boursiers du collège, deux autres membres de la famille de Change, Guillaume, évêque de Mende, et le cardinal Bertrand, patriarche de Jérusalem, donnèrent chacun cinq cents livres. Le premier leur laissa même sa mitre, sa crosse et un certain nombre de livres, et le second ajouta à sa donation sa maison sise au faubourg Saint-Marcel, et nommée la maison du Patriarche.

Les bourses de ce collège furent affectées aux parents du fondateur, ou, à leur défaut, à des écoliers du diocèse de Limoges. La disposition en appartint d’abord à la famille de Chanac, et ensuite à celle de Pompadour, à laquelle se réunit la première en 1355.

La dépréciation des valeurs numéraires après la découverte de l’Amérique, et les dilapidations commises par les administrateurs du collège ayant considérablement diminué ses revenus, l’Université supprima ses bourses en 1729. Cette précaution rétablit insensiblement les biens du collège. Le compte rendu au parlement, le 12 novembre 1763, en fait monter le revenu à 5 568 livres 10 sous. Il augmenta un peu ensuite, mais les pensions considérables dont il était chargé ne permirent que d’y rétablir trois boursiers.
Le collège fut réuni en 1763 à celui de Louis-le-Grand.

On sait que le fameux cardinal Dubois avait été l’un des boursiers de ce collège. Venu de Brives-la-Gaillarde à Paris pour y terminer ses études, Dubois fut logé « dans un petit bouge » du collège de Saint-Michel et nourri par l’abbé de Jayac qui était commensal de M. Faure, principal de l’établissement. Quelques uns disent même que le futur cardinal fut domestique de M. Faure. Ses maîtres ne se doutaient pas qu’il deviendrait premier ministre d’État. »

Source : J. de Gaulle, Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, Ed P. M. Pourrat frères, 1839-1841, Paris.

Collège de Saint-Michel, de Chanac ou de Pompadour (vestiges)