LIEUX HISTORIQUE

Église Saint-Denis de la Chartre (Disparue – Emplacement)

Église

Adresse : 1 Rue de la Cité, 75004 Paris, France

« Basilique située dans la Cité, à l’extrémité méridionale du pont Notre-Dame et au coin septentrional de la rue du Haut-Moulin.

C’est un établissement religieux dont l’origine est inconnue, mais qui semble remonter au temps des Mérovingiens. Il parait que cette église Saint-Denis était celle qui, en l’an 856, se racheta du pillage des Normands. Si elle était assez considérable pour leur payer une forte rançon, il est présumable qu’elle existait bien antérieurement à l’époque de leurs incursions dans la Gaule.
Suivant les traditions des légendaires, en ce lieu saint Denis fut emprisonné avec ses compagnons; ils y .endurèrent divers supplices dont, avant la démolition de cette église, on montrait encore, comme des témoignages incontestables, quelques instruments.
Le monument le plus ancien qui constate l’existence de cette église est du onzième siècle. Alors elle était desservie par des chanoines. Dans deux chartes du roi Robert, données en 1014, elle se trouve désignée par ces mots : les chanoines de Saint-Denis de la Prison de Paris, ou de la Chartre. Ce surnom lui vient d’une prison ou chartre située dans le voisinage. Les biens de cette église devinrent, peu de temps après, la proie de seigneurs laïques, puis furent concédés aux religieux de Saint Martin des Champs.

L’édifice de Saint-Denis de la Chartre fut rebâti aux quatorzième et quinzième siècles : le portail était certainement de cette dernière époque; le bas-relief, placé au-dessus de la porte, représentait des ligures chargées de ventres postiches car c’était la mode, sous le règne de Louis XI, de porter des ventres postiches.

Comme toutes les anciennes églises, celle-ci avait une crypte ou église souterraine : c’était dans celte crypte que, suivant une tradition, saint Denis fut emprisonné : on y montrait une grosse pierre cariée, ayant à son milieu un trou circulaire. On disait que cette pierre était un instrument de son supplice, et qu’on avait forcé le saint à passer le tête dans ce trou, et à la porter sur ses épaules. Cette pierre était évidemment une table d’autel à l’usage du paganisme, et son existence en ce lieu nous autorise à conjecturer que l’église de la Chartre fut bâtie sur un endroit consacré à une divinité des anciens Romains.

L’Eglise Saint-Denis de la Chartre fut démolie en 1810. Sur son emplacement et sur celui de ses dépendances est aujourd’hui l’ouverture du quai de la
Cité. »

Source : J.-A. Dulaure, Histoire de Paris et de ses monuments, Ed. Larousse, 1846, Paris.

Crédit photo :
Saint-Denis de la Chartre, vers 1660, d’apres une eau-forte d’Israel Sylvestre. Illustration for Paris A Travers Les Ages (Firmin-Didot, 1875).

Église Saint-Denis de la Chartre ( Disparue - Emplacement )