LIEU HISTORIQUE

Fontaine de Mars ou du Gros-Caillou

Fontaine

Adresse : 31 Rue de l’Exposition, 75007 Paris, France

« Cette fontaine est une de celles qui furent élevées par ordre du gouvernement, en 18o6. Elle a la forme d’un piédestal ou socle carré, dont trois faces seulement présentent des parties d’architecture et des ornements en sculpture : à chacun des angles est un pilastre d’ordre dorique; la frise se compose de conques marines séparées par des triglyphes. A la base du piédestal, sur les trois faces, des mascarons en bronze versent l’eau dans des cuvettes placées au niveau du sol. La face principale de ce monument, c’est-à-dire celle qui regarde la voie publique, est ornée de deux statues sculptées dans la pierre, qui représentent Mars et la déesse de la santé : ces deux figures sont debout, placées sur le même plan. On pourrait s’étonner de voir ces attributs sur une fontaine, si l’on ne savait que celle du Gros-Caillou est située devant un hospice militaire; et même encore, après cela, serait-il permis de ne pas les trouver très convenables, puisque ce n’est pas pour le service spécial de l’hospice que la fontaine a été construite? Aux faces latérales de l’édifice sont sculptés des vases qui sont peut-être d’une trop grande proportion pour le monument, mais qui là, du moins, sont à leur place.

En principe général, il doit toujours paraître contraire à la nature, et par conséquent au bon goût, qu’un piédestal, une colonne, un socle, ne supportent pas un poids quelconque; ce devrait être leur principale et même leur unique destination. Quels que soient les ornements dont on couvre ce genre de construction, l’homme de goût ne peut y voir qu’une masse sur laquelle s’est exercée une main plus ou moins habile; c’est un reproche qui peut s’adresser à la fontaine du Gros-Caillou, comme à beaucoup d’autres. Les sculptures de cette fontaine sont d’une exécution ferme et hardie : l’artiste ( M. Beauvallet ) qui en a été chargé, disposait habilement de sa matière, mais il n’avait peut-être pas au même degré la science du dessin : les principales figures sont courtes et ramassées; le Mars manque de noblesse, et la pose en est tourmentée. Au reste, vu dans son ensemble, le monument produit de l’effet. L’eau que la fontaine verse avec assez d abondance, vient de la pompe du Gros-Caillou. »

Source : A. Duval, Les Fontaines de Paris, anciennes et nouvelles, Ed Bance aîné, 1828, Paris.

fontaine de mars-ou-du-gros-cailloux