LIEU HISTORIQUE

Première fontaine de la place du Parvis-Notre-Dame (Diparue – Emplacement)

Fontaine

Adresse : 1 Parvis Notre-Dame – Pl. Jean-Paul II, 75004 Paris, France

« Dès 1639 il existait une fontaine sur le Parvis Notre-Dame, du côté opposé au bâtiment de l’Hôtel-Dieu. Elle était placée, dit-on, près d’une ancienne statue qui a été un grand sujet de discussion entre les divers historiens de Paris. En effet, les uns ont prétendu reconnaître dans cette figure celle d’Esculape, d’autres on cru y voir celle d’Archambaud, maire du palais sous Clovis II, tandis que l’abbé Lebœuf, après plusieurs examens, l’a jugée être une représentation de Jésus-Christ, tenant dans sa main le livre des évangiles. Entre tant d’avis différents, il serait embarrassant de choisir, aujourd’hui surtout que cette statue est détruite, et qu’il n’en reste point de gravure exacte. Elle fut abattue en 1748, ainsi que la fontaine, monument fort simple dans son ensemble comme dans ses détails. On a conservé seulement l’inscription qui était gravée sur celle-ci.

QUI SITIS HUC TENDAS; DESUNT SI FORTE LIQUORES, PROGREDERE, AETERNAS DIVA PARABIT AQUAS. C’est-à-dire, « Approchez ici vous qui êtes altéré, et si par hasard mes eaux ne vous suffisent point, avancez jusques dans le temple, la Vierge qu’on y invoque vous prépare des eaux éternelles. »

Ce fut pour donner plus d’étendue et une forme moins irrégulière au Parvis, qu’on supprima et la fontaine et la statue dont nous venons de parler. En même temps on abattit la petite église de Saint-Jean-le-Rond, qui était attenante à la tour droite de la cathédrale et fermait le cloître Notre-Dame. On y substitua une façade percée de trois portes, qui avait été dessinée par Boffrand*, et que depuis on démolit pendant la révolution. »

*Boffrand, architecte, neveu de Quinault, naquit en 1667. Il apprit la sculpture chez Girardon, et l’architecture sous Jules Hardouin Mansard. Après avoir été employé à plusieurs grands travaux, il mourut en 1754. Il a laissé sur son art plusieurs ouvrages imprimés. »

Source : A. Duval, Les Fontaines de Paris, anciennes et nouvelles, Ed Bance aîné, 1828, Paris.

Source photographies : n°1 : La fontaine du Parvis Notre-Dame. Détail d’une gravure, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes n° VA 419.

fontaine-parvis-notre-dame