LIEUX HISTORIQUE

Fontaine Trogneux ou de Charonne

Fontaine

Adresse : 61 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris, France

« Lorsque Louis XIV eut fait abattre les diverses enceintes de Paris, élevées par les soins de ses prédécesseurs, et qu’ainsi les faubourgs se trouvèrent joints à la capitale, ce prince voulut que leurs habitants participassent aux bienfaits et aux actes de munificence qu’il se plaisait à multiplier dans l’intérieur de la ville. En 1671, il ordonna l’érection de quatre nouvelles fontaines dans le faubourg Saint-Antoine, quartier assez éloigné de la rivière, et qui était entièrement dépourvu de ces monuments si nécessaires aux besoins de la vie. De ce nombre est la fontaine de Charonne, qui fut construite à l’encoignure de la rue de ce nom et de celle du faubourg Saint-Antoine, sur l’emplacement qu’occupait une échoppe.

Quoique cette fontaine n’ait dans son ensemble comme dans ses détails rien de bien remarquable, elle offre cependant cela de curieux, qu’elle est une des premières où furent empreints ces ornements contournés et de mauvais goût que le cavalier Bernin introduisit en France. Mais n’anticipons point; en donnant la description de la fontaine Saint-Victor, élevée sur les dessins de cet artiste, nous aurons lieu de faire connaître combien son exemple eut d’influence sur la décadence de l’architecture.

La façade principale de la fontaine de Charonne est du côté de la rue du faubourg Saint-Antoine; celle qui est en retour d’équerre sur la rue de Charonne est moins une façade que la profondeur du monument. La première se compose d’un petit corps de bâtiment porté sur un soubassement assez élevé et orné de refends. Il est décoré de deux pilastres d’ordre dorique, supportant un fronton triangulaire, lequel est lui-même surmonté d’une espèce d’attique. Dans l’entre pilastre sont plusieurs cartouches de différentes formes, entremêlés les uns dans les autres, et ornés de moulures et de dauphins sculptés. Près de la plinthe du soubassement, deux mascarons de bronze font jaillir de l’eau.

La même disposition est répétée dans la seconde façade; il n’y a de différence que dans la proportion et les ornements accessoires.

La fontaine de Charonne s’alimente des eaux de la pompe à feu de Chaillot. »

Fontaine Trogneux ou de Charonne