LIEU HISTORIQUE

Le Grand Chatelet (Emplacement – Disparu)

Paris au Moyen-Age

Adresse : Place du chatelet, 75001 Paris

« Il n’existe aucune notion certaine sur l’origine de cette forteresse. Il est probable que Louis-le-Gros, à la place d’une tour en bois qui s’élevait, sous les Carolingiens, à l’extrémité septentrionale du Pont au Change, fit construire une autre tour ou forteresse aussi en bois, mais plus considérable. C’est sous le règne de Louis VII, fils de Louis-le-Gros, qu’on a des preuves certaines de l’existence de celte forteresse. Dans une charte de ce roi, de l’an 1147, on lit qu’il fit don à l’abbaye de Montmartre de la place des Pécheurs, située entre la maison des bouchers et le châtelet du roi.

On a aussi la certitude que ce Châtelet, sous le même règne de Louis VII, était la demeure du prévôt de Paris. Celle forteresse en bois ou en pierre a pu être construite sous le roi précédent, Louis VI, prince bien plus entreprenant que son fils.

C’est une bâtisse carrée entourée d’une douve alimentée par les eaux de la Seine. Le Grand Châtelet n’a guère le temps de faire ses preuves, en effet, dès 1190, Philippe-Auguste enferme Paris dans une enceinte qui englobe la rive gauche et la rive droite. Avalée par la ville, la forteresse perd sa fonction défensive.
On y établit le siège de la juridiction de la prévôté de Paris chargée de la police et de la justice criminelle, comprenant prisons et salles de torture où s’appliquait la « question ».

Par son édit de 1684, Louis XIV réunit au Châtelet l’ensemble des seize anciennes justices féodales et des six anciennes justices ecclésiastiques. Le Grand Châtelet fut reconstruit.

Le Grand Châtelet était une des principales prisons de Paris. Dans sa partie est, les cellules se répartissaient en trois catégories : les chambres communes situées à l’étage, celles dites « au secret » et les fosses du bas-fond.
c’est au Grand Châtelet que naquit la morgue. Cela mérite explication : autrefois, morguer signifiait dévisager. Les matons accueillaient leurs prisonniers dans une pièce où ils les morguaient – c’est-à-dire les dévisageaient – pour les retrouver en cas d’évasion. Par la suite, cette pièce servit à exposer les cadavres découverts sur la voie publique. D’où son nom de morgue.

Parmi les célébrités accueillies par le Grand Châtelet, citons les poètes François Villon et Clément Marot, et le bandit Cartouche.

En raison de sa vétusté et des conditions de détention des prisonniers qui y étaient détenus, la démolition du Grand Châtelet avait été envisagée par l’ancien régime dès 1780.
La destruction commença en 1802.

Sur l’emplacement du Grand Châtelet seront édifiés la place du Châtelet entre 1855 et 1858 et le théâtre du Châtelet inauguré en 1862.

Source : J.-A. Dulaure, Histoire de Paris et de ses monuments, 1846.

Sources photographies :
Grand Châtelet. Vue prise de la rue Saint-Denis (1800) vers le sud, BNF

grand chatelet