LIEU HISTORIQUE

Pont des Invalides ou des Champs-Elysées

Pont

Adresse : Pont des Invalides, 75007 Paris, France

« Situé entre le quai de la Conférence et le quai d’Orsay.

Le premier pont, dit des Invalides, n’eut qu’un commencement d’exécution; il était situé dans l’axe de l’esplanade qui annonce dignement l’hôtel des Invalides. Ce devait être un pont suspendu, d’une seule ouverture entre les deux berges, sans aucun support en rivière. Il avait été commencé sous la direction de M. Natter.

Mais les craintes qu’inspirait un pont d’une ouverture d’une si grande étendue (118 m. environ) firent abandonner ce projet.

Toutefois, la nécessité de donner une communication aux quartiers limitrophes des deux rives de la Seine devenant chaque jour plus impérieuse, une ordonnance royale du 6 décembre 1827 autorisa la construction d’un pont dans l’axe de l’avenue d’Antin. M. Desjardins en fut déclaré concessionnaire pour une durée de quarante-cinq années, à partir du 1er janvier 1831. Élevé sous la direction de MM. Vergez et Bayard, ce pont, suspendu en chaînes de fer, fut construit avec deux piles en rivière pour diminuer la grande dimension de la suspension, qui fut encore de 67 m. 80 c. Les deux grandes arcades élevées sur ces piles servirent de chevalets pour supporter la traction des chaînes. Ce pont, commencé en 1828 et large de 7 m. 95 c, fut livré à la circulation en 1829. La dépense avait excédé 600 000 fr. Supprimé en 1848, le droit de péage a été racheté par la Ville en 1850.

L’utilité d’une voie de communication en cet endroit, la convenance de sa position avaient été si clairement démontrées, que le pont suspendu ayant été jugé insuffisant, le 31 août 1854 l’Empereur décida que le pont des Invalides serait transformé en pont fixe et en maçonnerie. En acquérant une plus grande dimension, il doit devenir plus convenable, sous le rapport de la communication des importants quartiers qu’il est appelé à desservir. Cette reconstruction arrêtée, les travaux de démolition du pont suspendu commencèrent en même temps que la construction de la nouvelle pile placée au centre de la rivière. On a conservé et on augmentera l’étendue des piles qui recevaient précédemment les deux grands arcs servant de support aux chaînes de suspension du tablier de l’ancien pont.

Cet espace entre les deux piles est maintenant divisé par la nouvelle pile du centre, d’où il résulte deux grandes arches centrales. Le nouveau pont a donc quatre arches, deux grandes, parfaitement égales au centre, ayant chacune 32 m. d’ouverture, et deux plus petites vers les berges. Celles-ci n’ont que 21 m. environ. La largeur du pont entre les bahuts ou garde-corps est de 16 m. Une largeur de 9 m. 50 c. est réservée pour la circulation des voitures, et chaque trottoir a 3 m. 25 c. de large. Ces dimensions répondent parfaitement à la circulation qui, dans un avenir prochain, sera très active sur la nouvelle voie.

Le pont des Invalides, dont la longueur est de 155 m. 50 c, a été exécuté, sous la direction de M. Michal, par M. Gariel, qui, dans la reconstruction des ponts Notre-Dame et d’Austerlitz, avait fourni ses preuves de talent et d’activité. La dépense doit s’élever à 800 000 fr. environ. »

Source : F. et L. Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Bureau de la Revue Municipale, 1855, Paris.

pont-des-invalides