LIEUX HISTORIQUE

Prison de la Petite Force ( Pan de mur au 22 )

Prison

Adresse : 22 Rue Pavée, 75004 Paris, France

L’hôtel de Brienne fut converti en prison vers la même époque que l’hôtel de la Force (1780), et appelé la Petite-Force, par opposition à la Grande-Force.

La Petite-Force avait été destinée aux filles publiques, lorsqu’on supprima la prison de Saint-Martin, en 1785. Elle ne changea de destination que peu de temps avant 1850.

« A leur entrée dans ce lieu de détention, écrit Dulaure, elles éprouvent une métamorphose presque totale. Tout le mérite qu’elles doivent à leur ajustement disparaît, elles reçoivent l’uniforme de la prison; le taffetas, le linon sont remplacés par la bure grossière, les chapeaux fleuris par une coiffe de grosse toile, et les souliers élégants par des sabots. Elles s’y enivrent, se querellent, se battent, fument la pipe, et, pour se réchauffer en hiver, dansent des rondes. »

C’est de là que madame de Lamballe fut enlevée, dans les journées de septembre, pour être conduite au petit guichet qui fait face à la rue des Ballets, et qui devint en même temps son prétoire et sa grève. La prison de la Petite Force fut détruite en 1845 en même temps que la prison de la Grande Force.

Source : P. Joigneaux (pseud. P.J. de Varennes), Les Prisons de Paris, par un ancien détenu, 1841.

prison-petite-force