LIEU HISTORIQUE

Quai des Ormes ( Disparu )

Quai

Adresse : 14 Quai de l’Hôtel de ville, 75004 Paris, France

« Commence au quai Saint-Paul et à la rue de l’Étoile, n° 1 ; finit à la rue Geoffroy-l’Asner, n° 3, et au quai de la Grève. Le dernier numéro est 74. Sa longueur est de 265 m. 9e arrondissement, de 2 à 34, quartier de l’Arsenal ; le surplus dépend du quartier de l’Hotel-de-Ville.

Sous le règne du roi Jean, un grand nombre d’habitations avaient été construites près de la Seine, a partir de l’hôtel de Sens (renfermé depuis dans le palais de Charles V) jusqu’à la rue Geoffroy-l’Asnier. Cet emplacement se nommait alors quai ou port des Barrés. Charles V voulant embellir le chemin qui conduisait à son hôtel de Saint-Paul, le fit planter d’arbres. Cet embellissement fit changer la dénomination de ce quai, appelé a partir de cette époque quai des Ormetaux, puis des Ormes. En 1430, la première partie de ce quai avait pris le nom des Célestins ; la seconde, depuis la rue Saint-Paul jusqu’à celle de l’Étoile, fut nommée quai Saint-Paul ; la troisième, dont nous nous occupons ici, conserva sa dénomination primitive jusqu’au seizième siècle, alors on la désigna sous le nom de Mofils et Monfils, par corruption du nom de la rue de l’Arche-Beaufils, maintenant de l’Étoile. En 1531, dit Sauval, la ville fit refaire le quai de l’Arche-Beaufils jusqu’à la rue GeofTroy-l’Asnier ; le tout revint à plus de 5 525 livres. Les Prévôt des marchands et échevins demandèrent, en 1586, que ce quai servit au décharge des bateaux. La place aux Veaux y fut transférée en 1646 ; elle y resta jusqu’en 1774. La partie du quai des Ormes, comprise entre les rues de l’Étoile et des Nonnains-d’Hyères, a été élargie en vertu des lettres – patentes du 22 avril 1769.

Une décision ministérielle du 5 vendémiaire an IX (27/09/1800), signée L. Bonaparte, et une ordonnance royale du 12 juillet 1837, ont fixé la moindre largeur de ce quai à 22 m. De 1838 à 1842, l’administration a fait exécuter les travaux de raccordement du quai des Ormes avec celui de la Grève. On a établi aussi un nouveau bas-port. Cette opération importante a coûté 423 042 fr.

Les maisons de 2 à 50 inclus, 56 et de 66 à la fin, ne sont pas soumises à retranchement. »

Source : F. et L. Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Bureau de la Revue Municipale, 1855, Paris.

Source photographie : Jean, Nouveau plan de la ville de Paris divisé en 12 arrondissements et 48 quartiers, Ed. Jean, 1840, Paris.

quai-de-l-orme