LIEUX HISTORIQUE

Restaurant des Trois frères provençaux (Emplacement – disparu)

Palais Royal

Adresse : 88 Galerie de Beaujolais, 75001 Paris, France

Venus de la Durance, les Frères Provençaux, qui d’ailleurs sont beaux-frères, Maneille, Barthélemy dit Trouin et Simon, s’établissent dans la galerie de Beaujolais. Maneille, Simon et Barthélemy l’avaient ouverte au premier chant de la Marseillaise, ou peu s’en faut.

Ils se font une clientèle de choix, grâce à leur morue à l’ail et aux truffes et à leurs entrées truffées. Barras y a traité le général Bonaparte et le Duc d’Orléans, qui n’est pas encore Louis-Philippe, y a surpris ses quatre fils, Nemours, Joinville, Aumale et Montpensier (il les nomme ainsi sans titre ni particule) dans un salon à l’entresol qui en garde le nom de « cabinet des Princes).
Vers 1850, les « Frères Provençaux » sont repris par le sCollot .

Au-dessus du restaurant logeait la Bacchant, courtisane déjà descendue au niveau populaire de la prostitution avant la Révolution, et dont tout le monde savait au moins le nom ; elle n’avait pourtant de remarquable que sa chevelure épaisse et crépue. Le monde avait changé de face sans modifier le genre de vie de cette femme, qui, du haut de sa mansarde, régnait toujours, parce qu’elle y changeait à chaque instant de courtisans, en ne dédaignant pas de les recruter elle-même dans les galeries de Bois, dites le Camp des Tartares, et dans la galerie vitrée, dite le Camp des Barbares, faisant suite à celles de Bois, du côté de la rue Richelieu.

Source :
Histoire de Paris rue par rue, maison par maison, Charles Lefeuve, 1875
http://www.recettes-hubert.com
Paris Révolutionnaire

restaurant-trois-freres-provencaux